Energie Deslandes

Pétrole - Arabie Saoudite. La situation se calme.

Pétrole
25 Septembre 2019
Aucun commentaire

Le prix du pétrole aura donc bien augmenté suite aux attaques de drones sur l'Arabie Saoudite. Mais les déclarations de divers pays auront permis de contenir la flambée des prix. Le pétrole a résorbé la majorité de la hausse de cette dernière semaine.

 

La situation va-t-elle revenir à la normale à la fin de la semaine ?

L'Arabie Saoudite a annoncé qu'ils auraient tout réparé d'ici la fin du mois de septembre (donc dans quelques jours). Mais les choses ne sont pas aussi simples. Il est peu probable que tout soit réellement réparé d'ici là. Les infrastructures sont énormes et même avec de l'argent, il faut du temps pour se procurer le matériel de remplacement, le faire venir et l'installer.

La priorité de l'Arabie Saoudite est de garder ses clients. En effet, quand vous avez un fournisseur qui fait défaut, vous vous tournez vers ses concurrents. Et si l'un des concurrents vous fait une offre alléchante, vous restez chez ce dernier. C'est ce que l'Arabie Saoudite veut éviter à tout prix. Donc actuellement, ils ont recours à l'importation : leur propre production de pétrole va à leurs clients et eux importent le pétrole nécessaire à leur consommation domestique. Ils importent donc du pétrole brut, mais aussi des produits raffinés (essence, gazole,...).

Mais ça ne suffit pas. Les installations détruites servaient à traiter le pétrole brut pour permettre son transport. Comme je l'expliquais dans l'article précédent, il y a différentes qualités de pétrole. Certaines nécessitent moins de traitement pour le transport (mais nettement plus au raffinage). C'est le cas pour les pétroles moyens et lourds. Pour le pétrole léger, c'est plus compliqué. L'Arabie Saoudite n'a apparemment pas pu remettre en route les capacités de traitement pour fournir son pétrole léger. Donc ils auraient proposé à certains clients de leur fournir une qualité de pétrole différente de celle prévue.

Cette dernière nouvelle n'est pas gênante pour les pays consommateurs : certains pays du Moyen-orient sont capables de fournir cette qualité, ainsi que les Etats-Unis et leur pétrole de schiste très léger. Le risque est pour l'Arabie Saoudite qui risque fort de perdre des clients. Cela pourrait affecter encore un peu plus ses revenus pétroliers et donc la stabilité du pays qui n'est pas un modèle du genre actuellement.

 

Tout est bien qui finit bien ?

Pour l'instant, les attaques de drones ont cessé. Tout simplement car les Houthis veulent se servir de ce coup d'éclat pour négocier la paix. La suite de ces évènements dépendra donc de l'avancée des pourparlers de paix. Il suffit que l'Arabie Saoudite se braque lors des négociations pour qu'ils se prennent à nouveau une escadrille de drones sur leurs points vitaux.

Il est à noter une chose intéressante : les systèmes de défense américains dont sont équipés les Saoudiens n'ont pas été capables de détecter et d'intercepter les drones. Ces systèmes n'ont pas été conçus pour ça. L'Arabie Saoudite est donc totalement vulnérable à une nouvelle frappe de drones. Et les USA n'ont pas l'air de disposer d'un matériel capable d'intercepter ces drones et qu'ils pourraient fournir aux Saoudiens.

Du coup, tout va bien pour le moment. Mais s'il devait y avoir une nouvelle frappe, elle pourrait être nettement plus dévastatrice. Et là, les communiqués rassurants des divers pays pourraient fort ne pas suffire. L'Arabie saoudite a donc tout intérêt à négocier la paix.

 

  Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter sur ma page d'accueil pour être tenus au courant des derniers évènements.

A propos de l'auteur

Guillaume Deslandes

Guillaume Deslandes


Je suis ingénieur en efficacité énergétique, spécialisé dans le changement des habitudes. Je suis très attaché à la protection de l'environnement. La pollution de l'air et de l'eau m'a toujours interpellé. Je suis passionné par l'optimisation énergétique : soit en passant par les comportements, soit en utilisant les solutions technologiques à bon escient. Curieux de nature, je suis toujours en train de tester de nouvelles solutions permettant de mieux utiliser l'énergie, de diminuer son impact environnemental et d'économiser son argent. Mon but est de partager avec vous mes connaissances, mes expériences et mes méthodes pour vous permettre de réaliser votre transition énergétique en toute sérénité.

Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

50% de la production pétrolière de l'Arabie Saoudite à l'arrêt. Quelles conséquences ?

L'Arabie Saoudite est actuellement un pays en guerre contre le Yémen voisin. Depuis 2015. Ce qui vient de se passer hier risque fort d'avoir une répercussion mondiale, mais aussi...

Lire la suite

Découverte d'un champ de pétrole "immense" en Iran. Qu'est-ce que cela change ?

La nouvelle est tombée hier : l'Iran a annoncé avoir découvert un nouveau champ pétrolifère. Les estimations tablent sur 53 milliards de barils de pétrole...

Lire la suite